L’Empereur de l’espace (Captain Future and the Space Emperor) CF1

L’Empereur de l’espace

Translator: Pierre-Paul Durastanti
Publisher: St-Mammès : Le Bélial’, 2017
Pagination: 216 p. ; 20 cm
Series: Collection « Pulps » . Capitaine Futur ; 1
Tr. of: Captain Future and the Space Emperor (CF#1)
Cover art: Philippe Gady
ISBN: 9782843449161
ISBN ePub: 9782843447846
ISBN PDF: 9782843447839

Il y a Simon Wright, dit le Cerveau, ce qu’il est, littéralement, et dans un bocal de sérum : un scientifique exceptionnel. Et puis Grag, la montagne de fer indestructible dotée d’outils intégrés étonnants. Sans oublier Otho, l’androïde synthétique, spécialiste du combat rapproché, de l’infiltration et du camouflage. Ils sont les Futuristes, la plus stupéfiante association qui puisse s’imaginer. Et enfin il y a celui qu’ils ont élevé, celui qu’ils ont juré de protéger, celui qui est devenu leur leader : Curt Newton, le géant roux, le sorcier de la science doté d’un esprit hors normes, infatigable justicier connu des peuples du Système sous le nom de capitaine Futur.
Tous quatre veillent sur les neuf mondes et au-delà, attentifs, depuis leur base lunaire à l’emplacement secret.
Or un fléau court à travers le Système solaire, une épouvantable pandémie derrière laquelle semble se tapir un mystérieux criminel, l’empereur de l’Espace. Il n’est alors qu’un seul recours : celui du capitaine Futur ! Les tuyères du Comète, le formidable vaisseau des Futuristes, crachent déjà la puissance de l’atome : l’empereur de l’Espace n’a qu’à bien se tenir !

Figure centrale de l’Âge d’or de la science-fiction américaine, scénariste de quantité de comics, dont Superman et Batman, Edmond Hamilton (1904-1977) est considéré comme l’un des inventeurs du space opera. Avec la série du Capitaine Futur, développée entre 1940 et 1951, traduite dans le monde entier mais plus connue en francophonie sous le nom de Capitaine Flam suite à son adaptation en dessin animé par la Tôei Animation dès 1978, il jette les bases d’une sous-culture populaire appelée à connaître un succès planétaire sous ses incarnations cinématographiques modernes — Star Wars, Battlestar Galactica et autre Star Trek.

Le Défi (Captain Future’s Challenge) CF3

Le Défi

Translator: Pierre-Paul Durastanti
Publisher: St-Mammès : Le Bélial’, 2018
Pagination: 216 p. ; 20 cm
Series: Collection « Pulps » . Capitaine Futur ; 3
Tr. of: Captain Future’s Challenge (CF#3)
Cover art: Philippe Gady
ISBN: 9782843449314
ISBN ePub: 9782843448287
ISBN PDF: 9782843448270

Il y a Simon Wright, dit le Cerveau, ce qu’il est, littéralement, et dans un bocal de sérum : un scientifique exceptionnel. Et puis Grag, la montagne de fer indestructible dotée d’outils intégrés étonnants. Sans oublier Otho, l’androïde synthétique, spécialiste du combat rapproché, de l’infiltration et du camouflage. Ils sont les Futuristes, la plus stupéfiante association qui puisse s’imaginer. Et enfin il y a celui qu’ils ont élevé, celui qu’ils ont juré de protéger, celui qui est devenu leur leader : Curt Newton, le géant roux, le sorcier de la science doté d’un esprit hors normes, infatigable justicier connu des peuples du Système sous le nom de capitaine Futur.
Tous quatre veillent sur les neuf mondes et au-delà, attentifs, depuis leur base lunaire à l’emplacement secret.
Or le Destructeur a tout prévu : ses astronefs vont attaquer simultanément Neptune, Mars et Saturne pour y détruire les mines de gravium, une ressource essentielle. Mais aussi la Lune, afin d’y annihiler le capitaine Futur et ses Futuristes, seuls adversaires capables de mettre son plan en échec. Sauf que tuer le protecteur du Système solaire n’est pas si simple…

Figure centrale de l’Âge d’or de la science-fiction américaine, scénariste de quantité de comics, dont Superman et Batman, Edmond Hamilton (1904-1977) est considéré comme l’un des inventeurs du space opera. Avec la série du Capitaine Futur, développée entre 1940 et 1951, traduite dans le monde entier mais plus connue en francophonie sous le nom de Capitaine Flam suite à son adaptation en dessin animé par la Tôei Animation dès 1978, il jette les bases d’une sous-culture populaire appelée à connaître un succès planétaire sous ses incarnations cinématographiques modernes — Star Wars, Battlestar Galactica et autre Star Trek.

À la rescousse (Captain Future’s Challenge) CF2

À la rescousse

Translator: Pierre-Paul Durastanti
Publisher: St-Mammès : Le Bélial’, 2017
Pagination: 240 p. ; 20 cm
Series: Collection « Pulps » . Capitaine Futur ; 2
Tr. of: Captain Future’s Challenge (CF#2)
Cover art: Philippe Gady
ISBN: 9782843449178
ISBN ePub: 9782843447860
ISBN PDF: 9782843447853

Il y a Simon Wright, dit le Cerveau, ce qu’il est, littéralement, et dans un bocal de sérum : un scientifique exceptionnel. Et puis Grag, la montagne de fer indestructible dotée d’outils intégrés étonnants. Sans oublier Otho, l’androïde synthétique, spécialiste du combat rapproché, de l’infiltration et du camouflage. Ils sont les Futuristes, la plus stupéfiante association qui puisse s’imaginer. Et enfin il y a celui qu’ils ont élevé, celui qu’ils ont juré de protéger, celui qui est devenu leur leader : Curt Newton, le géant roux, le sorcier de la science doté d’un esprit hors normes, infatigable justicier connu des peuples du Système sous le nom de capitaine Futur.
Tous quatre veillent sur les neuf mondes et au-delà, attentifs, depuis leur base lunaire à l’emplacement secret.
Or l’infâme Dr Zarro ourdit un plan abominable afin d’asseoir son pouvoir sur l’ensemble des mondes connus, un stratagème à l’échelle du Système solaire relayé par sa Légion de l’apocalypse. Une mission pour le Capitaine Futur, en somme, qui pourrait bien le conduire jusqu’aux terribles plaines glacées de Pluton et leurs Montagnes qui marchent…

Figure centrale de l’Âge d’or de la science-fiction américaine, scénariste de quantité de comics, dont Superman et Batman, Edmond Hamilton (1904-1977) est considéré comme l’un des inventeurs du space opera. Avec la série du Capitaine Futur, développée entre 1940 et 1951, traduite dans le monde entier mais plus connue en francophonie sous le nom de Capitaine Flam suite à son adaptation en dessin animé par la Tôei Animation dès 1978, il jette les bases d’une sous-culture populaire appelée à connaître un succès planétaire sous ses incarnations cinématographiques modernes — Star Wars, Battlestar Galactica et autre Star Trek.

Hors de l’Univers (Interstellar Patrol)

Hors de l’Univers / Les Voleurs d’étoiles
(Interstellar Patrol) Outside the Universe + Crashing Suns ( Col. )
Translator: Bruno Martin
Publisher: Paris : Opta, 1975.
Page: 457 p.
Series: Club du Livre d’Anticipation ; 56
Illust: Philip Caza
Contents:
1 – Hors de l’univers (Outside the Universe), p. 3-193 IP#3
2 – Conflit de soleils (Crashing Suns), p. 199-267 IP#1
3 – Les Voleurs d’étoiles (The Star Stealers), p. 271-322 IP#2
4 – Au sein de la Nébuleuse (Within the Nebula), p. 325-374 IP#4
5 – Les Meneurs de comètes (The Comet Drivers), p. 377-420 IP#5
6 – Le Nuage cosmique (The Cosmic Cloud), p. 423-456 IP#7

Peut-être êtes-vous de ceux qui sont venus à la science-fiction au début des années 50, à bord des astronefs d’or des Barons de la Grande Ourse. Le triomphe sur la lumiére, vous l’avez partagé avec les Princes des Nébuleuses. Sous des cieux violets ou amarantes, dans les jungles de fleurs carnivores, vous avez désintégré ou rayonneur les effroyables entités venues des Mondes Noirs.

En est-il bien ainsi ? Etes-vous prêt a venir prêter serment dans la Grande Salle des Etoiles de Canopus II ?

S’il subsiste le moindre doute en votre esprit de Terrien du Second Millénaire, ne vous lancez pas dans le cosmos spatio-féerique d’Edmond Hamilton, dans l’univers de la Patrouille Interstellaire où chaque soleil est un orage d’énergie qui cache les nefs ennemies.

Mais si vous gardez ce “sense of wonder” qui caractérisait le lecteur des space-operas de l’Age d’Or, cet amour du merveilleux cosmique qui ne connait pas l’incrédulité, venez rejoindre les armadas de vaisseaux prodigieux qui montent la garde entre les planètes et les soleils de la Fédération des Humanités.

Book Review

  • Boulier, Philippe, Bifrost, no. 90, avril 2018, p. 160.

Les Rois des Étoiles (The Star Kings) SK#1 Le Retour aux Étoiles (Return to the Stars) SK#2

Les Rois des Étoiles (The Star Kings) SK#1 &
Le Retour aux Étoiles (Return to the Stars) SK#2 All in One Vol. SK
Translator: Gilles Malar (The Star Kings)
Translator: Frank Straschitz (Others)
Publisher: Paris: Opta, 1968
Page: xxxii, 391 p.
Series: Club du Livre d’Anticipation : Les Classique de Science Fiction : 12
Introduction: Sam Moskowitz
Contents:
1 – Sam MOSKOWITZ, Introduction, p. v-xxii
2 – Pierre VERSINS, Bibliographie des oeuvres de Edmond Hamilton, p. xxiii-xxvii
3 – Jacques SADOUL, Avant-propos de l’éditeur, p. xxviii-xxix
4 – Avant-propos de l’auteur, p. xxxi-xxxi
5 – Les Rois des étoiles (The Star Kings), p. 5-216, trad. Gilles MALAR SK#1
6 – Retour aux étoiles (Return to the stars), p. 221-387, Roman, trad. Frank STRASCHITZ
6-1 – Les Royaumes des Étoiles (Kingdom of the Stars) SK#2-1
6-2 – Les Rivages de l’Infini (The Shores of Infinity) SK#2-2
6-3 – Les Étoiles Brisées (The Broken Stars) SK#2-3
6-4 – L’Horreur venue de Magellan (The Horror from the Magellanic) SK#2-4
fren7
 
「これはハミルトンの最高傑作では決してない。だが、あの名作『スター・キング』の続篇であり結末であるこの小説にはちょっと面白い裏話があるので、私は それをここで紹介してみたい誘惑を感ずる。実は、『スター・キングへの帰還』は、他でもないこの私の要請によって書かれたのである。私を含むスタッフは、 クラブ・デュ・リーブル・ダンティシパシオン叢書で『スター・キング』の再版を出すことになったが、その時、同じ作者の作品をもうひとつつけようとういう 話がでた。そこで私がハミルトンに手紙を書き、ジョン・ゴードンの冒険の続篇はないのか訊ねてみた(中略)。するとハミルトンから返事が来て、『スター・ キング』の続篇になる中篇は二つ書いているのだが、物語を完結するにはあと二篇ほど書き足さなければならないので悪しからずということだった。ところが、 その数日後、再びハミルトンから手紙が届き、私たちの叢書で出したC・L・ムーアの二つの長篇を落手したが、これほど良い装丁の本を見たことがない、つい ては、ジョン・ゴードンの冒険の結末を書いてもよろしい、という旨がしたためられていた。かくして、われわれは、ハミルトンのタイプ原稿に基づいてテクス トを仏訳し、アメリカ版に先だつ一年半前にこれを出版したのである。(中略)この続篇は、正篇の内容に遠く及ばないが、私はどうも生まれつき口が軽いほう なので、この続篇の誕生秘話を語らずにいられなかったという次第である。」 – ジャック・サドゥール著; 鹿島茂,鈴木秀治訳『現代SFの歴史』(早川書房, 1984.12) p. 353-354

Le Retour aux Étoiles (Return to the Stars) SK#2

Le Retour aux Étoiles (Return to the Stars) SK#2
Translator: Frank Straschitz
Publisher: Paris : J’ai Lu, 1974.12.
Page: 310 p.
Series: (J’ai Lu ; Science Fiction Fantasy ; 490)
Cover: Tibor Csernus
NOTE:フランス人編集者で作家であるジャック・サドールの申し出により、フランスでアメリカに先駆けること一年半前に出版された。ハミルトンは、当初ジャック・サドゥールの申し出を断るが、彼の編集するクラブ・デュ・ダンティシパシオン叢書の装丁の良さに感激、執筆を快諾したという(サドゥール著『現代SFの歴史』より)
Contents:
[Les Royaumes des Étoiles] (Kingdom of the Stars) SK#2-1
[Les Rivages de l’Infini] (The Shores of Infinity) SK#2-2
[Les Étoiles Brisées] (The Broken Stars) SK#2-3
[L’Horreur venue de Magellan] (The Horror from the Magellanic) SK#2-4
Dans Les rois des étoiles Edmond Hamilton racontait l’aventure fabuleuse de John Gordon, petit employé new-yorkais, qui a échangé son esprit avec Zarth Arn, prince des étoiles, et s’est trouvé conduire malgré lui une guerre galactique. Dans ce nouveau roman, de retour sur la Terre de notre époque, Gordon ne peut se réhabituer à la grisaille quotidienne. Il ne rêve que de vaisseaux cosmiques et, plus encore, de Lianna, l’enchanteresse princesse de Fomalhaut. C’est alors que Zarth Arn parvient à le transporter à travers le gouffre de temps et d’espace qui les sépare.
Mais Lianna, qui l’a aimé dans un autre corps, ne parvient pas à s’habituer à sa nouvelle apparence. Gordon doit la reconquérir, et d’abord il lui faut la protéger contre l’usurpateur qui veut lui ravir le trône de Fomalhaut.
Une aventure spatiale échevelée commence pour le petit employé new-yorkais, l’oiseau extra-terrestre Korkhann et le sinistre Shorr Kan dont les hasards de la lutte font des compagnons d’armes.
fren17

Stark et les rois des étoiles (SK#3)

Stark et les rois des étoiles (Stark and the Star Kings)
Translator: Richard Chomet
Publisher: Paris : LE BELIAL, 2014.3
Page: 704 p. ; cm
Series: KVASAR
Cover: Elian BLACK’MOR
Illust: Philippe CAZA
Contents:
• Avant-propos, par Pierre-Paul DURASTANTI
• Une jeune femme bronzée, préface de Edmond HAMILTON
• Lorelei de la Brume Rouge (coécrit avec Ray BRADBURY)
• Magicienne de Vénus
• Stark et les Rois des étoiles (coécrit avec Edmond HAMILTON)
• L’Etoile rousse
• Les Pillards de Skaith
• Les Chiens de Skaith
• Bibliographie, par Alain SPRAUEL
« Enfin, les vaisseaux promis arrivèrent. Stark les contempla sur les écrans lorsqu’ils jaillirent du néant. Shorr Kan les lui détaillait. Les escadrons du royaume de Fomalhaut, blasonnés d’un soleil blanc à la proue. Les nefs de Rigel, de Déneb, d’Algol, d’Altaïr, d’Antarès, de Véga. Les flottes des lointains royaumes de la Lyre, du Cygne, de Cassiopée, du Lièvre, du Corbeau, d’Orion. Les navires des barons d’Hercule, à l’enseigne de l’amas doré. Et ainsi de suite, et ainsi de suite, jusqu’à ce que les oreilles du Terrien résonnent de noms d’étoile et qu’un vertige le saisisse devant l’ampleur de ce rassemblement.
En dernier, ce furent les vastes ombres mouvantes de la guerre interstellaire, les gigantesques croiseurs de l’Empire, et les flottes entières des Rois des étoiles, venues se masser devant le Voile de Dendrid, au point de poudroyer l’espace. »
Le présent omnibus, mêlant inédit et rééditions, dont la trilogie de Skaith, dans des traductions révisées, convoque deux proches de cette grande dame des littératures de genre : son ami Ray Bradbury, avec qui elle signe un long récit de jeunesse, et Edmond Hamilton, son conjoint, pour une rencontre entre Stark et l’univers des Rois des étoiles. Vertigineux…
sk3-fr